Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Consultante en nutrition à Saint-Cyprien Toulouse

L’obésité est une question de regard

Consultante en nutrition à Saint-Cyprien Toulouse L'obésité est une question de regard
Obésité, une question de regard (craie de rue) – Monique Ubaldi

Obésité, surpoids, rondeurs, minceur, une question de regard.

L’idéal féminin n’a pas toujours été le même à travers le temps. Les différentes modes qui ont imposé à travers les siècles un aspect,une corpulence aux femmes se retrouvent dans les gravures, les photos jaunies, les cartes postales.

Bien avant que la photographie existe, alors que seuls les peintre laissaient un témoignage de ces temps reculés, les seins devaient être parfois petits, parfois gros, les fessiers, les ventres, les cuisses, les hanches, les épaules, rien n’échappait aux dictats du moment lorsqu’il s’agissait de corpulence féminines.

La corpulence « idéale » des femmes a changé tous les 10 ans depuis 1910, On les a désirées tantôt très en chair, tantôt minces, tantôt musclées, tantôt avec des popotins rebondis, tantôt parées d’une forte poitrine, tantôt petites, tantôt grandes avec des jambes interminables, tantôt androgynes.

Ces dictats fluctuants ont laissé une empreinte indélébile sur le regard que les femmes portent sur leur corps.

Un regard sans pitié, sans bienveillance, un regard sévère sur un corps qui a sa propre identité, sa propre histoire et qui ne peut pas s’adapter à ce qui lui est demandé.

L’obésité, une question de regard. Être mince ou gros est une perception qui oscille entre le pouvoir du regard des autres et le pouvoir de son propre regard.

Vouloir mincir c’est parfois souhaiter se libérer de l’empreinte d’un vécu que quelque chose de profond en soi ne souhaite pas voir disparaitre.

D’autres fois, le corps s’est nourri au fil du temps de tant de tourmentes et d’échecs qu’il en est devenu trop craintif pour se libérer de ses remparts.

Il se peut qu’avec le temps il soit devenu méfiant et qu’il faille beaucoup de bienveillance pour retrouver sa confiance.

On peut être gros un jour, mince un autre jour, il suffit d’un regard, d’une parole pour qu’une gaie ou triste métamorphose s’opère…

On peut être mince et se sentir gros.

Être gros et se sentir mince.

Être gros ou mince et se sentir beau…

Je suis consultante en nutrition et je peux vous aider à vous sentir bien dans votre corps, à vous accepter et à vous aimer.

Je vous aide à trouver des solutions qui soient respectueuse de votre être.

Mon cabinet se situe sur la place du Ravelin, dans le quartier de Saint-Cyprien à Toulouse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *