La symbolique et les métaphores dans l’hypnose

« Rivière sinueuse » Dessin au pastel numérisé

Le symbolisme et les métaphores dans l’hypnose.

Le symbolisme joue un rôle important dans l’hypnose ericksonienne en aidant la personne à trouver des solutions à ses problèmes et en facilitant la communication avec son inconscient.

Le symbolisme et les métaphores dans l’hypnose sont utilisées pour créer une histoire qui permet à la personne d’imager une situation et sa transformation, de visualiser la reprise d’une circulation énergétique après un choc, avec l’idée de quelque chose de bloqué qui se dénoue et reprend son cours.

Les symboles aident la personne à communiquer avec son inconscient de manière plus efficace, car ils sont facilement compris par l’esprit inconscient.

Animaux-totem rencontrés au détour d’un chemin, connexion à un objet de liberté ancré dans la nature, visualisation de rivières qui reprennent leur cours en automne après la sècheresse de l’été, vannes qui s’ouvrent et libèrent les flots, boucliers protecteurs du jugement autrui, rochers que frappent les vagues et qui résistent depuis des millions d’années à la force de l’océan.

Feu qui fait fondre la glace pour redonner place au mouvement.

Gemmes sacrées, de couleur verte transparente et profonde, à l’éclat thérapeutique.

Connexions à soi, connexions divines, intimes, liens d’amour sincères, inconditionnels.

Fontaines millénaires, construites par des peuples de jadis, qui adressaient là leurs défunts à la lumière.

Douleurs que l’on prend dans les mains et qu’on observe à la lueur d’un inconscient qui donne forme à ce qu’il ressent.

Les rochers deviennent des symboles d’ancres profondes qui ne bougent pas malgré les chocs répétés des vagues.

Les animaux-totem sont des esprits gardiens dont vous pouvez vous approprier les capacités ; l’aspect, la force, la vitalité ou la ruse, le courage, la discrétion, la vitesse.

Si le sucre est l’aliment préféré du cerveau, la symbolique dans l’hypnose est l’énergie privilégiée de l’inconscient :

… Vous distinguez les traits maintenant, le regard, la silhouette qui se détache de l’obscurité.

La lune apparait entre les nuages, la clarté s’étend et vous voyez maintenant très nettement votre animal-totem devant vous.

Vous vous observez mutuellement.

Qu’est-ce qui fait que votre inconscient lui a donné cette forme ?

Quelles capacités peut-il vous donner ?

*

… C’est là que ce peuple de jadis conduisait ses rituels sacrés, c’est là qu’ils célébraient la naissance de leurs enfants, c’est là qu’ils adressaient leurs défunts à la lumière.

Du fond de l’eau remontent des bulles qui parcourent le chemin vers la surface, glissent le long de votre corps avant d’éclater dans l’air pur de la montagne.

Chaque bulle prend avec elle quelque chose de vous, le détache, le fait glisser vers le ciel.

Quelque chose qui vous encombre.

Quelque chose qui vous alourdit.

Une pensée qui distille un poison.

Une parole qui a réveillé vos blessures.

*

Jusqu’à imaginer ces hommes sortir de leur grotte à l’aurore pour embrasser du regard un paysage infini et partir chasser dans une nature immaculée.

Jusqu’à les voir s’accroupir pour boire l’eau limpide des rivières et marcher pieds nus leurs lances à la main pour disparaitre dans l’horizon brumeux.

Jusqu’à ressentir que vous avez en eux leurs gênes, que vous êtes le dernier maillon d’une longue lignée d’êtres humains qui se sont nourris dans la nature.

Qu’en vous circule leur force, leur énergie, leur créativité.

Que vous avez hérité de leur grande capacité de guérison.

Que vous êtes parvenu ici parce que vos lignées étaient fortes et ont survécu assez longtemps pour donner vie à d’autres générations.

Que vous êtes parfait, que votre corps est parfait.

Que tous vos réflexes sont optimaux.

Que ce qui l’était moins a été éliminé par la nature.

Et comment serait votre vie avec cette pensée ?

Imaginer le moment où vous allez pouvoir la ressentir retentir dans tout votre corps.

Ce que cela permettrait, ce que cela changerait.

*

Je suis hypnologue, passionnée par mon métier. Je vous accueille dans mon cabinet à Saint-Cyprien, à 2 minutes à pied de la station de métro Saint-Cyprien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *